Montel Logo

    Select your prefered language:

  • * Turkish edition by Montel-Foreks requires separate trial access or subscription.

Light

TECHNICAL DIFFICULTIES

Login to Montel Online is currently not available. We apologize for the inconvenience and are working to solve the problem.

Le prix du CO2 pourrait atteindre EUR 38 d’ici 2020–analyste

CO2Power

31 Jan 2019 12:22

London

31 Jan 2019 12:22

(Montel) Les prix du carbone pourraient dépasser les EUR 38/t d’ici à 2020 en raison de l’annulation des quotas d’émissions planifiée par l’Allemagne pour accompagner sa sortie du charbon, a déclaré l’analyste BNEF cette semaine.

Selon BNEF, les annulations pourraient faire grimper les prix des quotas sur le marché européen SCEQE à EUR 38,70/t d’ici la fin de la décennie, alors qu’un rapport du groupe Icis estime que les prix ne pourraient qu’avoisiner les EUR 27,20/t.

« À court terme, l’annulation de 40 millions de tonnes d’enchères en 2020 entraînerait une augmentation du prix du carbone de EUR 32,90/t à EUR 38,70/t cette même année », a déclaré l’analyste du BNEF Diego Marquina.

Ses commentaires interviennent suite au rapport de la commission nommée par le gouvernement allemand pour organiser la sortie du charbon du pays, qui propose la fermeture de 12,5 GW des centrales au lignite et à charbon à l’horizon 2022, et le reste de la capacité d’ici à 2038.

La commission a également proposé que l’Allemagne retire les quotas d’émissions dont les électriciens n’auront plus besoin afin d’éviter une baisse de la demande de permis de carbone dans le SCEQE, sans donner plus de détails.

Selon Marcus Ferdinand de Icis, les mouvements du marché dépendront de la manière dont le gouvernement interprétera les règles de la directive SCEQE sur les annulations volontaires.

La directive précise qu’ « en cas de fermeture de la capacité de production d’électricité (...) les États membres peuvent annuler des quotas (...) pour être adjugés aux enchères jusqu’à un montant correspondant à la moyenne des émissions de l’installation concernée sur une période de cinq ans précédant la fermeture ».

Résultat incertain
Cela signifie que l’Allemagne pourrait annuler seulement un an de quotas, représentant la moyenne de chaque centrale au cours des cinq dernières années, ou jusqu’à cinq ans au total, a noté M. Ferdinand.

« À long terme, sans annulation de quotas, notre prix basé sur les fondamentaux serait de EUR 16,64/t [en 2028], soit une baisse de EUR 4,50 par rapport à notre estimation précédente », a déclaré M. Marquina du BNEF.

Le groupe Refinitiv n’a pas donné de prévisions de prix, mais son analyste Yan Qin a déclaré que la sortie du charbon par l’Allemagne aurait un effet « légèrement baissier pour les prix européens en raison des incertitudes quant à l’annulation des quotas ».

L'an passé, Refinitiv prévoyait qu’une sortie du charbon par l’Allemagne d’ici 2035 permettrait de réduire les émissions d’environ 400 millions de tonnes au total sur la période 2019-2030. Ce qui réduirait le prix moyen du CO2 en Europe en 2030 de plus de EUR 25/t à environ EUR 23/t.

Le prix du CO2 pour livraison en décembre 2020 a reculé de EUR 0,80 à EUR 22,68/t ce jeudi.

Share this article on:

URL copied!

English newswire snapshot

Montel uses cookies to improve this website. By continuing to use our website you agree to our use of cookies. Read more about cookies and our privacy policy.