Montel Logo

    Select your prefered language:

  • * Turkish edition by Montel-Foreks requires separate trial access or subscription.

Light

TECHNICAL DIFFICULTIES

Login to Montel Online is currently not available. We apologize for the inconvenience and are working to solve the problem.

Le marché du GNL manquera d’offre jusqu'en 2025 – Novatek

GasLNG

30 Jul 2021 11:00

Szczecin

30 Jul 2021 11:00

(Montel) L’offre du marché mondial du GNL sera déficitaire jusqu'au milieu de la décennie en raison d'une demande forte et de la mise en service insuffisante de nouvelles capacités, a déclaré le directeur adjoint du groupe énergétique russe Novatek.

« Comme il n’y a pas eu beaucoup de nouveaux complexes de GNL [gaz naturel liquéfié, ndlr] mis en service, à notre avis (…), sur la période 2023-2025, lorsque [le projet de Novatek] Arctic LNG 2 commencera la production, il y aura potentiellement un déficit d’approvisionnement du marché », a expliqué Mark Gyetvay aux investisseurs jeudi soir, dans une présentation en ligne.

Principal fournisseur de GNL russe, Novatek construit actuellement son deuxième terminal d'exportation dans la péninsule de Yamal, Arctic LNG 2, qui disposera d'une capacité de 20 millions de tonnes par an (27,2 milliards de mètres cubes/an).

Marché tendu
« De toute évidence, le marché est très serré en ce moment. Chaque jour, nous constatons que les prix continuent d'augmenter, ce qui inquiète de nombreux pays consommateurs », a souligné M. Gyetvay.

Ainsi, le contrat JKM du mois suivant qui fait référence pour le marché asiatique se négociait dernièrement à USD 15,25/MMbtu (43,83 EUR/MWh), en hausse de 20% en un mois et au plus haut niveau depuis la mi-janvier pour cette échéance.

Bien que les prix élevés aient commencé à détourner les acheteurs chinois du marché spot, les clients du Pakistan, du Bangladesh, d'Inde et du Japon sont plus nombreux à entrer sur le marché, a noté le responsable de Novatek.

« Je pense qu'ils se rendent compte que les prix continueront d'augmenter à court terme, donc, de mon point de vue, jusqu’ici, les prix élevés n'ont pas vraiment freiné la consommation de gaz », a-t-il ajouté.

Ce constat est « important » pour des producteurs tels que Novatek, qui cherchent à s’assurer des prix favorables à long terme pour leur production.

Pas de précipitation
« Ces dernières années, nous n'étions pas pressés de vendre des volumes de GNL à bas prix », a rappelé Mark Gyetvay. Il a insisté sur « l’énorme écart » qui existait auparavant entre les attentes des acheteurs et celles des vendeurs.

« Maintenant, les prix se sont raffermis avec la tension du marché [donc] nous devrions être en mesure de conclure davantage de contrats », a-t-il dit.

Les exportations de GNL de Novatek ont baissé de 13% sur un an au premier semestre 2021, tombant à 4,3 milliards de mètres cubes, en raison d’une disponibilité réduite des volumes au comptant de sa coentreprise Yamal LNG, a fait savoir l’entreprise russe mercredi dans ses résultats financiers.

Share this article on:

URL copied!

English newswire snapshot

Montel uses cookies to improve this website. By continuing to use our website you agree to our use of cookies. Read more about cookies and our privacy policy.