Montel Logo

    Sélectionnez votre langue préférée:

  • * L'édition turque de Montel-Foreks nécessite un accès ou un abonnement d'essai séparé.

Clair

Technical maintainance

Montel Online is currently unavailable due to technical maintenance.

La France prévoit des enchères de GO à terme – ministère

ElectricitéRenouvelablesPolitique

19 May 2022 12:42

Paris

19 May 2022 12:42

(Montel) La France compte vendre aux enchères des garanties d’origine (GO) à terme qui permettront aux acheteurs de se couvrir avec de la production future d’électricité renouvelable, a déclaré le ministère chargé de l’énergie.

Ce nouveau dispositif sera présenté dans un décret qui devrait être publié « dans la seconde partie de l’année », a dit à Montel mercredi une porte-parole du ministère de la Transition écologique. « La durée [des produits à terme], les volumes mis en vente ainsi que la méthode de fixation du prix seront précisés par un arrêté », a-t-elle ajouté.

« Cela va augmenter la liquidité du marché français des garanties d’origine. Le paradoxe est qu’il est relativement long mais très peu liquide sur les années à venir », a jugé Ivan Debay, PDG d’Origo, qui gère l'un des plus gros portefeuilles de GO en France.

Avec le marché spot actuel, « on n’a pas les moyens de se couvrir correctement sur les années de livraison future, ce qui entraîne la formation d’un gros écart de prix » sur les échéances plus lointaines, a-t-il expliqué.

Il a cité des prix de l’ordre de EUR 2,90/MWh pour 2023 et environ EUR 0,15 de plus pour 2024 sur le marché de gré-à-gré actuellement, alors que la vente aux enchères de GO produites en janvier a donné un prix moyen pondéré de EUR 1,91/MWh en avril.

« Les enchères à terme rendent possible un alignement de l’horizon d’approvisionnement en garanties d’origine renouvelables avec les durées des contrats de fourniture » d’électricité, souvent de deux ou trois ans, a souligné l’Union française de l’électricité (UFE), représentant les sociétés du secteur, dans une note récente.

Pour « favoriser la liquidité et la transparence » du marché à terme, elle recommande une fixation du prix de type « pays-as-clear », où tous les acheteurs paient le même prix, plutôt que « pay-as-bid » comme c’est le cas pour les enchères spot actuelles, où chacun paie ce qu’il a proposé.

Depuis septembre 2019, l’État français vend chaque mois aux enchères spot au moins de la moitié des garanties d’origine émises trois mois plus tôt par les installations renouvelables subventionnées.

GO nucléaires
Par ailleurs, EDF pourrait bientôt vendre des GO nucléaires car le décret autorisera l’émission de garanties d’origine pour toute l’électricité, et non plus seulement pour la production de source renouvelable.

L’électricien public s’est refusé à tout commentaire sur ses intentions avant la publication du décret. En 2021, le parc nucléaire a fourni près de 70% de l’électricité française.

La traçabilité totale de la production électrique pourrait réduire l’effet baissier des GO françaises sur les prix du marché européen en absorbant en France une part plus importante des gros volumes produits dans le pays, a estimé Ivan Debay.

Le décret permettra en outre aux producteurs renouvelables subventionnés de racheter les GO associées à leur installation avant les enchères, a dit le ministère. Ils pourront vendre l’électricité avec les certificats du site dans le cadre de contrats d’achat direct d’électricité (PPA).

« J’espère que cela va créer de la liquidité et de l’intérêt des consommateurs [pour les GO], notamment des industriels et des grandes entreprises », de plus en plus nombreux à prendre des engagements climatiques, a dit le patron d’Origo.

L’utilisation de GO a bondi de plus de 20 TWh en France l’an dernier, à 67 TWh, selon les données de la bourse EEX.

Share this article on:

URL copied!

English newswire snapshot

Montel utilise des cookies pour améliorer ce site Web. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus sur les cookies et notre politique de confidentialité.