Montel Logo

    Sélectionnez votre langue préférée:

  • * L'édition turque de Montel-Foreks nécessite un accès ou un abonnement d'essai séparé.

Clair

Technical maintainance

Montel Online is currently unavailable due to technical maintenance.

Eni ouvre des comptes en roubles et euros chez Gazprombank

Gaz

18 May 2022 07:55

Frankfurt

Madrid

18 May 2022 07:55

(Montel) L’énergéticien italien Eni a entamé les démarches pour ouvrir deux comptes chez Gazprombank, l’un en roubles et l’autre en euros, et se conformer aux nouvelles procédures de paiement de la Russie pour le gaz.

« L’entreprise va ouvrir temporairement les deux comptes sans préjudice de ses droits contractuels, qui prévoient toujours le paiement en euros », a-t-elle ajouté mardi dans un communiqué. Il s’agit d’une « précaution » à quelques jours des prochaines factures de fourniture de gaz russe.

Cette décision fait suite à la « demande unilatérale de Gazprom Export de modifier les contrats existants entre les parties », a précisé Eni, qui dit avoir « rejeté ces amendements ».

« La décision a été partagée avec les institutions italiennes et elle a été prise dans le respect du cadre international actuel des sanctions », a assuré la société.

Pour l’heure, Gazprom Export et les autorités fédérales russes ont « confirmé que la facturation et le paiement continueraient à s'effectuer en euros », et qu’un agent de compensation opérant à la bourse de Moscou convertirait les euros en roubles sans aucune intervention de la banque centrale de Russie, a affirmé l’énergéticien. D’éventuels retards de conversion ne devraient pas affecter les exportations de gaz vers l'Italie.

Étant donné que la nouvelle procédure ne semble pas « incompatible avec les sanctions existantes » contre la Russie, un défaut de paiement d'Eni pourrait entraîner une potentielle rupture d'approvisionnement, selon le communiqué.

La Russie a déjà interrompu les livraisons à la Pologne et à la Bulgarie, qui avaient refusé d’obéir au Kremlin et d’utiliser un nouveau mécanisme de paiement impliquant le rouble.

La Commission européenne a déclaré que ce mécanisme violerait les sanctions de l'Union européenne (UE) prises contre la Russie pour avoir envahi l'Ukraine, mais le Kremlin l’a ajusté d’une façon qui semble pouvoir lever cet obstacle.

Devise du contrat
Les entreprises européennes doivent payer leur gaz russe en utilisant la devise prévue dans leurs contrats et déclarer que cela termine la transaction afin d’éviter d'enfreindre les sanctions de l'UE, a dit la Commission mardi.

De son côté, Eni compte demander un arbitrage international en droit suédois, conformément aux contrats en vigueur, pour lever l'incertitude concernant les changements introduits par la nouvelle procédure de paiement.

L’énergéticien italien « réaffirme fermement son intention de se conformer à toute éventuelle future disposition réglementaire qui pourrait sanctionner le commerce du gaz ou ses contreparties actuelles ».

Pour sa part, l’Allemand ENBW a mis en place un mécanisme qui permet à sa filiale VNG de continuer à payer le gaz russe en euros, a fait savoir le directeur général, Frank Mastiaux, dans un entretien au quotidien « Sueddeutsche Zeitung » de mercredi. Le paiement est ensuite converti en roubles par Gazprombank.

Le Français Engie a également trouvé une solution pour continuer à payer son gaz en euros tout en satisfaisant les exigences de Gazprom, a déclaré mardi la directrice générale, Catherine MacGregor.

Share this article on:

URL copied!

English newswire snapshot

Montel utilise des cookies pour améliorer ce site Web. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus sur les cookies et notre politique de confidentialité.