Montel Logo

    Sélectionnez votre langue préférée:

  • * L'édition turque de Montel-Foreks nécessite un accès ou un abonnement d'essai séparé.

Clair

Technical maintainance

Montel Online is currently unavailable due to technical maintenance.

EDF confirme son objectif nucléaire pour 2022 à 295-315 TWh

ElectricitéRemit

04 May 2022 09:55

Photo: Shutterstock.com

Photo: Shutterstock.com

Paris

04 May 2022 09:55

(Montel) L'objectif de production nucléaire d'EDF pour 2022 est maintenu à 295-315 TWh, a confirmé mercredi le directeur financier de l'électricien, précisant toutefois que le groupe procédait encore à des contrôles de sécurité du parc nucléaire en raison de la corrosion.

Xavier Girre a également confirmé son estimation de production nucléaire pour 2023, soit 300-330 TWh.

« Je confirme pleinement ces objectifs avec les mêmes réserves que nous avons déjà soulignées, car nous sommes encore dans une phase précoce de l'évaluation de notre situation en matière de corrosion », a déclaré M. Girre aux analystes lors d'une présentation des résultats du chiffre d'affaires du groupe pour le premier trimestre.

Il a déclaré qu'un « point clé » serait la décision de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur la stratégie proposée par EDF pour faire face à la corrosion, attendue à la fin du mois.

Les arrêts de tranches liés à la corrosion ont contraint l'entreprise à réduire son objectif de production nucléaire annuelle à son niveau le plus bas depuis 30 ans.

EDF a déclaré avoir identifié de la corrosion sous contrainte sur les tuyauteries de trois réacteurs : Civaux 1, Chooz 1 (1,5 GW chacun) et Penly 1 (1,3 GW).

Le groupe a précisé que des contrôles étaient en cours ou sur le point de commencer sur neuf autres réacteurs : Civaux 2, Chooz 2 (1,5 GW chacun), Chinon 3, Bugey 3 et 4 (palier 900 MW), Cattenom 3, Flamanville 1 et 2 et Golfech 1 (1,3 GW chacun).

« Des indications ont été relevées lors des contrôles par ultrasons, mais nous ne sommes pas encore en mesure d'établir s'il s'agit de défauts mineurs dans la composition de l'acier, de traces de fatigue thermique ou de corrosion sous contrainte », a expliqué Régis Clément, directeur adjoint de la division de la production nucléaire.

Des tests en laboratoire sont encore nécessaires pour déterminer si ces réacteurs ont été touchés par la corrosion sous contrainte, a précisé M. Clément.

Tous les contrôles d'ici fin 2023
Tous les 56 réacteurs nucléaires d'EDF auront été contrôlés d'ici à la fin de 2023, a affirmé M. Clément. Actuellement, environ 20% du parc est en cours d'examen, a-t-il ajouté.

EDF a presque terminé les contrôles de Civaux 1, Chooz 1 et Penly 1, a-t-il précisé, ajoutant que des inspections étaient également en cours à Chinon 3, Flamanville 1 et 2 et Golfech 1.

Les vérifications devraient commencer dans les prochaines semaines sur Bugey 3 et 4, a-t-il ajouté.

Share this article on:

URL copied!

English newswire snapshot

Montel utilise des cookies pour améliorer ce site Web. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus sur les cookies et notre politique de confidentialité.