Montel Logo

    Sélectionnez votre langue préférée:

  • * L'édition turque de Montel-Foreks nécessite un accès ou un abonnement d'essai séparé.

Clair

Technical maintainance

Montel Online is currently unavailable due to technical maintenance.

Le rapport sur le combustible de l'EPR a 4 mois de retard

Electricité

13 Apr 2022 08:31

London

13 Apr 2022 08:31

(Montel) EDF ne soumettra pas avant « fin juin » à l’ASN ses solutions pour prévenir les défauts d’étanchéité de crayons combustible après l’incident de l’EPR chinois Taishan 1, soit quatre mois plus tard que prévu, a annoncé le gendarme du nucléaire mercredi.

La découverte de crayons de combustible défectueux sur le réacteur pressurisé européen (EPR) Taishan 1 (1,8 GW), en Chine – dont EDF détient une participation de 30% – avait conduit à l’arrêt en catastrophe de l’unité en juillet dernier. 

À la suite de cet incident, le gendarme du nucléaire a fait savoir qu’il souhaitait obtenir le retour d’expérience des écarts sur l’EPR de Taishan 1 avant de donner son feu vert au démarrage de l’EPR de Flamanville (1,6 GW), du même type, situé dans la Manche. 

« EDF envisage de nous transmettre [le rapport] vers fin juin », a déclaré à Montel une porte-parole de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), alors que ce document devait être initialement remis en février.

« L’ASN prendra une décision sur la base des propositions d’EDF », a-t-elle ajouté, sans plus de détails.

L’EPR français, qui accumule retards et surcoûts, est désormais censé démarrer à la fin de l’année prochaine. 

Contactée par Montel, EDF n’a pas souhaité commenter.

Combustible renvoyé en usine ?
En début d’année, l’ASN avait expliqué que l'électricien prévoyait de renforcer les grilles contenant les crayons de combustible de son EPR, c’est-à-dire les assemblages combustibles. 

Le combustible livré entre octobre 2020 et l’été dernier sur le site de Flamanville, d’un coût de EUR 250 millions, pourrait ainsi être renvoyé à l’usine de Framatome, où il est fabriqué, ce qui engendrerait des coûts supplémentaires et un possible nouveau report du démarrage de l’EPR, selon une source proche du dossier.

Une hypothèse qui est également avancée par la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (CRIIRAD).

Selon ses informations, EDF aurait commandé à Framatome un nouveau combustible incluant des grilles renforcées mais aussi une modification de l’alliage M5 utilisé pour les gaines afin d'éviter des problèmes de corrosion.

Share this article on:

URL copied!

English newswire snapshot

Montel utilise des cookies pour améliorer ce site Web. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus sur les cookies et notre politique de confidentialité.