Montel Logo

    Sélectionnez votre langue préférée:

  • * L'édition turque de Montel-Foreks nécessite un accès ou un abonnement d'essai séparé.

Clair

TECHNICAL DIFFICULTIES

Login to Montel Online is currently not available. We apologize for the inconvenience and are working to solve the problem.

Le coût de Hinkley Point pourrait bondir de GBP 3 mds - EDF

ElectricitéRemitPolitique

25 Sept 2019 08:28

Photo: Shutterstock

Photo: Shutterstock

Oslo

25 Sept 2019 08:28

(Montel) Les coûts du projet EDF d’Hinkley Point aux Royaume Uni pourraient bondir de GBP 3 mds (EUR 3,4 mds), avec un risque accru de retard dans le calendrier de démarrage du réacteur, a déclaré le groupe français mercredi.

Les coûts du réacteur en construction au Royaume-Uni sont désormais estimés entre GBP 21,5 et 22,5 mds, soit une augmentation comprise entre GBP 1,9 et 2,9 mds par rapport aux évaluations précédentes, a indiqué EDF dans un communiqué.

Ce relèvement des coûts reflètent « des conditions de sol difficiles, ayant rendu les travaux de terrassement plus coûteux que prévu, de la révision des objectifs des plans d’actions opérationnels, et des coûts supplémentaires liés à la mise en œuvre du design fonctionnel d’une tête de série au Royaume-Uni », a expliqué EDF.

La groupe a néanmoins indiqué que la direction du projet « reste mobilisé sur l’objectif du début de production d’électricité par l’unité 1 fin 2025 ».

La centrale, située dans le comté du Somerset, dans le sud-ouest de l’Angleterre, sera équipée de deux unités de type EPR de 1,6 GW, qui devrait couvrir 7% des besoins en électricité du pays.

Le projet fait néanmoins l’objet de nombreuses critiques en raison de prix élevés pour les consommateurs sur une durée de 35 ans. En cause, un accord financier complexe entre EDF, l'entreprise énergétique publique chinoise CGN et le gouvernement britannique.

EDF détient une participation de 83 % dans le projet, dans lequel CGN est également un investisseur clé.

Le triplement des coûts et le retard, qui pourrait atteindre une décennie, de l’EPR de Flamanville en France, nourrissent également le scepticisme des britanniques face à ce projet français.

Share this article on:

URL copied!

English newswire snapshot

Montel utilise des cookies pour améliorer ce site Web. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus sur les cookies et notre politique de confidentialité.