Montel Logo

    Sélectionnez votre langue préférée:

  • * L'édition turque de Montel-Foreks nécessite un accès ou un abonnement d'essai séparé.

Clair

TECHNICAL DIFFICULTIES

Login to Montel Online is currently not available. We apologize for the inconvenience and are working to solve the problem.

Consommation de charbon en Allemagne chute de 15% au S1

Charbon

30 Jul 2019 10:52

Frankfurt

30 Jul 2019 10:52

(Montel) La consommation de houille et de lignite a chuté au premier semestre 2019 en Allemagne, principalement en raison d’une hausse de la production d’électricité issue d’énergies renouvelables et des centrales au gaz, a indiqué le groupe de statistiques de l'énergie Ageb mardi.

L'utilisation de lignite domestique a chuté de 18,4% entre janvier et juin, tandis que celle du charbon a baissé de 15,1%.

La demande des centrales électriques a diminué de 22%, et celle de la sidérurgie de 4,4%, a précisé Ageb.

La consommation totale d’énergie primaire du pays a diminué de 1,7% en glissement annuel de janvier à juin pour s'établir à 6 536 pétajoules, soit l'équivalent de 223 millions de tonnes de houille.

« En raison des conditions météorologiques, la production d’électricité à partir de sources renouvelables a considérablement augmenté et l’utilisation du gaz naturel dans la production d’électricité a progressé aux dépens de la production au charbon », a fait savoir Ageb dans son dernier rapport.

Plus de renouvelables

Ainsi, la production d'énergie éolienne a bondi de 18% sur un an, l'énergie solaire de 5% et l'hydroélectricité de 1%.

Le pétrole est resté la principale source d’énergie en Allemagne au premier semestre. Il a représenté 33,3% de la demande totale, soit une augmentation de 1 point de pourcentage en glissement annuel due à une hausse de la consommation des avions et du chauffage au mazout.

Le gaz se profile en deuxième position avec une part de marché de 26,7%, en hausse de 1,3 point de pourcentage par rapport à l'an passé, suivi par les énergies renouvelables à 15,2%, le lignite à 9,2%, le charbon à 9% et le nucléaire à 6,1%.

Une tendance à la conversion du charbon au gaz s'observe en Europe depuis quelque temps, avec des prix du gaz affichant des plus bas records et ceux du carbone atteignant leur plus haut niveau depuis des années, ce qui rend les unités de gaz plus rentables.

L’Allemagne est devenue importatrice net d’électricité en juin pour la première fois en cinq ans, alors que la flambée des prix du CO2 pesait sur la production au charbon, a annoncé ce matin l’association énergétique BDEW.

Plus tôt ce mois-ci, les prix de référence du carbone ont culminé à EUR 29,95/t, leur plus haut niveau depuis plus de dix ans, soit bien au-dessus des EUR 23/t enregistré en début d’année.

Par ailleurs, les prix du gaz ont plongé au cours de la même période, le contrat rapide NCG tombant de EUR 22/MWh sous la barre des EUR 10/MWh.

Share this article on:

URL copied!

English newswire snapshot

Montel utilise des cookies pour améliorer ce site Web. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus sur les cookies et notre politique de confidentialité.